Du Grand Nord vers l'hotel
Southway Inn d'Ottawa

Pourquoi un hôtel du sud d’Ottawa fait-il flotter le drapeau du Nunavut? La réponse à cette question se trouve dans le récit qui se décline autour de la famille, du foyer et de la collectivité. C’est aussi l’histoire du Nord et du Sud du Canada. Après avoir ouvert ses portes en 1958 tout près de l’aéroport de la ville, l’hôtel Southway Inn est devenu l’endroit de choix pour les gens qui partaient pour l’Arctique ou en revenaient, tout particulièrement de la région de l’île de Baffin. Plus qu’un simple site d’hébergement, l’hôtel devint un véritable signal directionnel pour les nouveaux arrivants inuits, qu’ils soient hommes, femmes ou enfants, pour se rendre au travail, à l’école ou pour des raisons médicales. Aujourd’hui, Ottawa compte la plus grande population urbaine inuite au sud de l’Arctique, et pour bon nombre d’entre eux, le premier lien avec la ville s’est établi avec le Southway Inn, maintenant appelé le Waterford Retirement Community, où l’œuvre d’art public a été installée.

flecha

Cette histoire a été racontée par John Walsh, professeur à l'Université Carleton et coordonnateur de projet pour cet épisode, intrigué par le drapeau du Nunavut qu'il a vu flotter au-dessus de l'entrée du Southway Inn. Des recherches plus poussées l'ont amené à découvrir comment les voyageurs inuits du Nord étaient hébergés dans le Southway pendant leur séjour à Ottawa, principalement lorsqu’ils devaient recevoir des services médicaux. Inspiré par des entrevues avec des aînés du Centre pour enfants inuits d'Ottawa, le sculpteur inuit Couzyn van Heuvelen a placé le voyage au cœur de son œuvre, installée en septembre 2017, qui dépeint un Qamutiik, un traîneau à chiens de facture traditionnelle inuite. L’artiste l'a transformé en un objet moderne en aluminium, reflétant son désir de conjuguer le traditionnel et le moderne. Ces thèmes sont également au cœur du documentaire Qamutiik: du Grand Nord vers l’hôtel Southway Inn d'Ottawa, du cinéaste inuit Mosha Folger.

Générique

Artiste

Couzyn van Heuvelen

Couzyn van Heuvelen est un sculpteur inuit canadien né à Iqaluit, au Nunavut, et vivant dans le sud de l’Ontario. Son travail explore la culture et l’identité inuites, les nouvelles et anciennes technologies ainsi que les récits personnels. Bien que formé dans l’histoire et les traditions de l’art inuit, son travail s’écarte des méthodes traditionnelles et explore un large éventail de procédés de fabrication. Couzyn est titulaire d’un Baccalauréat en beaux-arts de l’Université York et d’une maitrise en beaux-arts de l’Université NSCAD. Couzyn.ca

Filmmaker

Mosha Folger

Mosha Folger est un Inuit originaire d’Iqaluit au Nunavut. Ses courts métrages Never Saw It (2008) et They Called Her Sam (2016), ainsi que le film d’animation The Big Lemming (2014) et le Project of Heart (2013) ont été présentés au Canada, aux États-Unis et en Europe. Son prochain projet, Iglu: Angirraq (House: Home) (2018), un documentaire de 60 minutes explorant le logement et l’itinérance chez les Inuits, est en production. Mosha est aussi un écrivain, un interprète et un artiste hip-hop, récipiendaire du Best Music Video de ImagineNATIVE pour sa vidéo d’animation image par image réalisée pour Counterfeit Nobles – Sides (2012). Il vit à Ottawa avec sa femme, sa fille et un terrier nommé Finch.Qaggiavuut.ca/mosha-folger

Coordonnateur du projet

John Walsh

John C. Walsh est un historien social canadien et codirecteur du Carleton Centre for Public History de l'Université Carleton. Ses intérêts de recherche et d'enseignement comprennent l'étude de la mémoire collective, dont certains figurent dans sa collection coéditée (avec James Opp), Placing Memory and Remembering Place in Canada (UBC Press, 2010). Il a également contribué à l'histoire d'Ottawa en publiant des essais sur le Grand incendie d'Ottawa de 1900, la formation historique d'une communauté germano-canadienne diversifiée dans la ville et, plus récemment, sur la façon dont la ville, en tant que capitale nationale, est historiquement devenue un lieu d'assemblage du patrimoine et de l'histoire publique. Il joue un rôle actif comme directeur d'étudiants des cycles supérieurs dans le cadre du programme de maîtrise en histoire publique de Carleton et il a également participé activement à la réalisation de documentaires historiques, d'applications informatiques mobiles, de balados, de sites Web éducatifs et d'expositions de musées numériques, en partenariat avec des organismes patrimoniaux locaux et nationaux basés à Ottawa.