Histoires Retrouvées

Marika Drolet-Ferguson, artiste sélectionnée en lien avec l’histoire : La lèpre sur l’ile Sheldrake

Marika Drolet-Ferguson_portrait nb

Félicitations à Marika Drolet-Ferguson, artiste sélectionnée pour réaliser l’œuvre d’art public en lien avec l’histoire La lèpre sur l’ile Sheldrake !

Marika Drolet-Ferguson est originaire de la Péninsule Acadienne. Dans sa pratique en arts visuels, elle étudie le paysage comme construction culturelle : au-delà de ce que l’on voit, elle s’intéresse surtout à la manière dont on regarde. C’est par la photographie argentique qu’elle explore comment l’environnement qui nous entoure devient aussi celui qui nous habite.

Son travail a été présenté à la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de Moncton dans le cadre l’exposition de groupe “Punctum : sept approche photographiques” (2013), elle a été artiste en résidence à Harlösa, en Suède (2014), puis à Olasfjördùr, en Islande (2015). En 2016, elle a présenté son travail lors d’une exposition individuelle à la Salle Sans Sous du Centre Culturel Aberdeen, elle a participé au Symposium Art-Nature à Moncton avec le collectif m+m+m, elle a participé à une exposition de groupe à la Galerie Bernard-Jean de Caraquet, puis elle a été chargée de cours au Département des Arts Visuels de l’Université de Moncton. Marika Drolet-Ferguson a étudié les arts visuels à l’Université de Moncton et l’architecture à l’Université Laval, à Québec et à l’Université de Gênes, en Italie. Elle poursuit ses recherches en arts visuels en parallèle à sa pratique en architecture.

Photo : Annie-France Noël